Grand Prix de l'A.C.F. de Lyon 1924


Tours n'ayant pas été un franc succès, c'est le moins que l'on puisse dire, Gabriel Voisin décide de revenir au Tourisme pour le Grand Prix qui se déroule à Lyon en cette année 1924.
Mais l'échec de Tours ne devant rien à la conception des châssis, il décide d'en reprendre le principe pour ses voitures. Trois catégories, comme les années passées sont inscrites dans l'épreuve : voiturettes, voitures légères et voitures.
 
L'équipe Voisin au grand complet : Rougier, Lefèbvre, Gaudermen, Morel et Piccioni
 

Cinq machines furent construites par les ingénieurs Bernard et Lefebvre. Pour la catégorie "voiturettes" en 400-1000 kg, un petit torpédo de 10CV, trois 18CV pour la catégorie "voitures", 1400 kg et plus, ainsi qu'une quatrième 18CV bizarrement inscrite en "voitures légères" en 1000-1400 kg (source : "Toutes les Voisin" de René Bellu).

Les trois "voitures" avaient-elles étaient lestées de quelques gueuses de fonte ou la "voiture légère" avait-elle subi une cure d'amaigrissement ou une modification moteur ? Je l'ignore, et toute information à ce sujet sera la bienvenue.

La 10CV, dite "Petit Laboratoire" semble être la type C10. Les 18CV "Grand Laboratoire" gréées, elles aussi, en torpédos profilés correspondaient aux types C9 (C8 pour la "voiture légère" ?).

Et si l'on ne sait quasiment rien du Petit Laboratoire C10, le moteur des C9-C8 était quant à lui issu des C5 de série.

L'équipe Voisin se composait comme suit :

Pilote
Catégorie
Numéro
     
Lefèbvre
Voiturette
1
 
Morel
Voiture légère
12
 
Rougier
Voiture
32
 
Gaudermen
Voiture
37
 
Piccioni
Voiture
39
 
Lefèbvre au pesage au volant de la voiturette 10CV type C10
 
En 1924, l'épreuve de Tourisme était composée de deux sessions : la première consistait en une course d'endurance d'une durée de 8 heures où les "voiturettes" devaient effectuer 19 tours (439.75 km), les "voitures légères 21 tours (486,04 km) et les "voitures" 25 tours (578.62 km). La seconde en une course de vitesse de 300,88 km soit 13 tours d'un circuit de 23,145 km.

Malheureusement la compétition commença assez mal avec l'abandon de Lefèbvre dans la course d'endurance, et des problèmes de carburateur sur la N°32 de Rougier, celui-ci ne put démarrer qu'après une demi-heure de mécanique et sa course se termina rapidement par une sortie de route.


La N°32 de Rougier après sa sortie de route.

Au final, et malgré ces deux abandons, les trois Voisin rescapées terminèrent honorablement :

Catégorie
Classement - Marque- Pilote
   
Voitures légères
1 - Lacharnay-Cottin-Desgouttes
-
2 - Colas - Cottin-Desgouttes
-
3 - X - Georges Irat
-
4 - Morel - Voisin
 
Voitures
1 - Dauvergne - Peugeot
-
2 - Gaudermen - Voisin
-
3 - Piccioni - Voisin


Piccioni à l'attaque (photo : Histoire mondiale de l'automobile).

 
Alors, semi-échec ou demie-réussite ? Toujours est-il que Voisin décida après cette épreuve de renoncer à toutes courses en ligne, et de s'orienter vers les records du monde.
Merci à http://cottindesgouttes.free.fr/ pour la photo de la Cottin-Desgouttes victorieuse.

Retour Ccompétitions